Architecte paysagiste
 Architecte paysagiste

 

Architecte paysagiste, un métier durable qui leur plaît

 
« Ce n’est donc ni en Architecte, ni en Jardinier, c’est en Poète et en Peintre qu’il faut composer des paysages. » écrivait le marquis de Girardin, célèbre pour ses conceptions de jardins au XVIIIe siècle.
Et vous, que pensez-vous du métier d’architecte paysagiste ?
 
 
Entre deux interros, vous aimez vous aérer l’esprit dans la cour de votre établissement ou dans un parc du quartier.
Avez-vous déjà remarqué l’équilibre parfait entre le mobilier, les végétaux et les matériaux utilisés pour la décoration de ces espaces en plein air ?
 
Tout ceci est l’oeuvre de l’architecte paysagiste, une fonction souvent confondue avec celle de jardinier. Parce que c’est le métier qui leur plaît, les élèves du lycée horticole de Montravel (Loire) nous dévoilent les coulisses de ce métier de la nature.
 
 
 
 
 

Un métier durable entre environnement et architecture

 
 
Nos apprentis horticulteurs ont donc rencontré Bernard, le directeur des espaces verts et paysages de Thonon-les-bains et architecte paysagiste.
 
 
architecte paysagiste « J’ai longtemps hésité entre un métier de gestion des forêts et un métier de paysagiste. Finalement, c’est le paysage qui l’a emporté. »
Bernard, architecte paysagiste
 
 
 
Sensible à l’art, Bernard possède également des connaissances pointues en matière de végétaux, ce qui lui permet d’harmoniser les couleurs et les formes afin de créer des lieux agréables.
 
Pas de brouette ou de râteau pour l’architecte paysagiste, mais plutôt un crayon pour esquisser des plans et un ordinateur pour les études et la gestion de projets. Ce métier de la nature exige également de tenir compte des populations et de leurs besoins. Bernard appelle cela les trois piliers du métier :
l’environnement, l’économie, et le social.
 
 
 

Les 10 commandements de l’architecte paysagiste

 
 
1) Tu auras le sens de l’esthétique.
2) Tu connaîtras le monde végétal sur le bout des doigts.
3) Tu seras minutieux et soigneux.
4) Tu maîtriseras les outils informatiques.
5) Tu posséderas un regard d’expert sur les lieux à améliorer (analyses paysagères, diagnostics).
6) Tu élaboreras les documents de présentation (esquisses, croquis de perspectives, plans d’aménagement).
7) Tu seras capable de défendre et de vendre un projet (surtout pour les architectes paysagistes privés).
8) Tu auras le sens du contact (dans le cadre de collaborations avec d’autres concepteurs).
9) Tu t’occuperas des tâches administratives nécessaires aux projets (devis, normes juridiques, clauses particulières).
10) Tu seras capable de te plier aux contraintes écologiques (développement durable et gestion des ressources naturelles).
 
 
 

Envie d’exercer ce métier de la nature ?

 
 
L’architecte paysagiste peut travailler en indépendant dans des structure privées ou, comme c’est le cas de Bernard, dans une structure publique : bureaux d’urbanisme, bureaux d’architecture, administrations publiques, etc.
 
 
Si vous souhaitez exercer ce métier durable, il existe plusieurs écoles délivrant le titre d’architecte paysagiste à partir de bac + 2 :
 
l’ENSP Versailles/Marseille (architecte paysagiste « Diplômé Par Le Gouvernement »), l’ESAJ à Paris (École Supérieure d’Architecture des Jardins et des Paysages), l’ENSHAP d’Angers, l’ENSNP de Blois ou l’ITIAPE de Lilles par exemple.
 
 
Si vous avez la main verte et l’âme d’un artiste, si vous estimez que le château de Versailles ne serait rien sans le travail d’André Le Nôtre, lancez-vous et devenez architecte paysagiste !
 
 
 
 
 
  • inscription au concours

Le concours est gratuit. Pour vous inscrire, rien de plus simple, cliquez-ici et suivez les instructions...

 

  • les 4 étapes pour participer au concours

 

 

 

  • nos partenaires

 

 

 

  • Projets en compétition l'an dernier
 2124 établissements
 7901 enseignants
 59225 élèves
 2324 dossiers