Astronaute

astronaute

Astronaute : Envie de décrocher la lune ?

 

John Glenn, Valentina Terechkova, Neil Armstrong…ces noms vous disent sûrement quelque chose ! Astronautes célèbres, ils ont tous marqué l’Histoire par leurs voyages en orbite et exploits spatiaux.

Dans le monde, seule une petite poignée d’élus passionnés a l’occasion d’observer la terre depuis l’espace.

 

Imaginez-vous flotter dans les airs, en apesanteur, vêtu d’une superbe combinaison spatiale. Ça fait rêver, n’est-ce pas ?

Parce que le métier d’astronaute est un métier exceptionnel, les élèves du collège Théodore Monod (Clarensac) sont partis à la rencontre de Philippe Perrin, pilote d’essai chez Airbus et 9e spationaute français de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) à partir dans l’espace dans le cadre de plusieurs missions.

Découvrez en images un métier qui donne des ailes !

 

Voir la vidéo sur le métier d’astronaute pour suivre le quotidien de Philippe Perrin, spationaute de l’ESA

 

 

Exercez un métier aérospatial : devenez astronaute !

 

Philippe a toujours été passionné de sciences et d’astronomie. Pilote de formation, il a eu la chance d’intégrer en 1996 le Centre National d’Études Spatiales (CNES) en tant que spationaute pour participer à une mission à bord de la Navette spatiale américaine.

 

Aujourd’hui, il est heureux de pouvoir exercer le métier d’astronaute, un emploi la tête dans les étoiles qui constitue son plus grand rêve d’enfant.

 

astronaute philippe perrin« Quand j’avais votre âge, j’arpentais la campagne à mobylette et quand je me mettais à rêver, je rêvais d’entrer dans l’atmosphère à bord d’une navette spatiale. J’ai eu beaucoup de chance, car j’exerce aujourd’hui le métier dont je rêvais quand j’avais 14 ans. »

Philippe Perrin, astronaute

 

 

Décoller vers d’autres horizons avec le métier de spationaute

 

Un astronaute est un scientifique ou un ingénieur sélectionné pour partir en mission dans l’espace et y réaliser des expériences scientifiques, médicales, technologiques ou militaires.

 

Mais si l’astronaute ne passe qu’une partie de son temps en orbite, que fait-il lorsqu’il est sur Terre ?

- Il s’entraîne en vue d’une future mission

- Il perfectionne ses connaissances de l’espace en suivant des cours reliés à son domaine spatial

- Il apprend les notions de base du travail des autres astronautes et est ainsi formé pour les aider si besoin au cours d’une mission

- Il participe à des rencontres (nationales et internationales) sur des sujets liés au monde spatial.

 

Vous l’aurez compris, le rythme d’un métier aérospatial est très soutenu, ce qui implique une excellente condition physique et psychologique.

 

Philippe, par exemple, a suivi plusieurs années d’entraînement au Centre spatial Johnson à Houston, au Texas, durant lesquelles il a travaillé 7j/7j, 72h par semaine.

 

« Un astronaute, ce n’est pas un spécialiste des fusées, c’est quelqu’un qui est capable de tout appréhender. Pour tenir le coup, il faut être épaulé par sa famille. »

Philippe Perrin, astronaute

 

 

Une sélection accrue et un entraînement intensif

 

Pour exercer le métier de spationaute, il n’existe pas de parcours type ou de formation miracle.

Chaque année, de nombreux candidats se présentent aux épreuves de sélection et seule une poignée a le privilège de réaliser son rêve. Mais pour autant, rien n’est impossible !

 

En France, plusieurs établissements vous proposent une formation aux métiers aérospatiaux :

- L’École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace à Toulouse

- LÉcole de l’Air de Salon de Provence

 

Elles sont accessibles après deux ans de classe préparatoire scientifique et peuvent constituer une bonne formation initiale.

Par la suite, en tant qu’ingénieur pilote, il vous faudra quelque 2 000 heures de vol pour passer les tests de sélection et espérer intégrer le CNES qui propose une formation au métier d’astronaute pendant 4 à 5 ans.

 

Autre possibilité : vous pouvez vous lancer dans la formation dispensée par l’ESA à Cologne, en Allemagne. Pour cela, un niveau Master (bac + 5) ou Doctorat (bac + 7) est conseillé, ainsi qu’une bonne expérience professionnelle.

 

Le chemin est donc très long pour mettre un pied dans l’espace et espérer exercer le métier très convoité de spationaute. Armez-vous de patience et de passion pour ce domaine professionnel qui, une fois atteint, en vaut vraiment la peine.

 

Car comme le dit Philippe : « découvrir est un des plus grands plaisirs de l’Homme ».

 
 
  • inscription au concours

Le concours est gratuit. Pour vous inscrire, rien de plus simple, cliquez-ici et suivez les instructions...

 

  • les 4 étapes pour participer au concours

 

 

 

  • nos partenaires

 

 

 

  • Projets en compétition l'an dernier
 2124 établissements
 7901 enseignants
 59225 élèves
 2324 dossiers